47. Taux de manganèse (Mn) dans le sang maternel et de cordon et poids à la naissance : l’étude de cohortes de naissances MIREC (résumé simplifié)

(Maternal and cord blood manganese (Mn) levels and birth weight: The MIREC birth cohort study) Ashley-Martin J, Dodds L, Arbuckle TE, Ettinger AS, Shapiro GD, Fisher M, Monnier P, Morisset AS, Fraser WD, Bouchard MF. International Journal of Hygiene and Environmental Health. 2018 Jul;221(6):876-882. doi: 10.1016/j.ijheh.2018.05.015.

Un petit poids à la naissance a été lié à un certain nombre de problèmes de santé chez les nourrissons et tout au long de l’enfance. En 2013, près de 7 % des enfants nés au Canada avaient un petit poids à la naissance (c.-à-d. inférieur à 2 500 grammes, ou environ 5 lb 8 oz). Bien que de nombreux facteurs interviennent dans la régulation du poids, l’exposition du fœtus in utero (pendant la grossesse) au manganèse est un facteur encore mal compris. Le manganèse est un métal d’origine naturelle nécessaire au développement optimal du fœtus. Ce nutriment essentiel étant très répandu dans les aliments que nous consommons, presque toutes les femmes ont des taux détectables de manganèse dans leur sang. Outre les aliments, l’air, l’eau et le sol sont aussi des sources d’exposition au manganèse. Certaines études ont montré que des taux de manganèse faibles ou élevés durant la grossesse pouvaient être associés à un petit poids à la naissance. Reste à savoir si cet effet survient aux taux que l’on retrouve habituellement chez les femmes canadiennes.

Pour répondre à cette question, des chercheurs de l’Université Dalhousie ont analysé des données de l’étude MIREC afin d’examiner le lien entre le poids à la naissance et des taux sanguins faibles ou élevés de manganèse durant la grossesse. À cette fin, ils ont analysé les taux de manganèse dans du sang maternel recueilli auprès d’environ 1 500 participantes à l’étude aux  premier et troisième trimestres de grossesse et dans du sang de cordon. Les taux de manganèse dans le sang maternel ont tendance à augmenter tout au long de la grossesse et à être encore plus élevés dans le sang de cordon. L’information sur le poids et l’âge gestationnel à la naissance des nourrissons issus de grossesses simples menées à terme provenait des questionnaires et des dossiers médicaux des participantes.

Les femmes affichant de faibles taux de manganèse (< 10e percentile ou < 0,82 µg/dL) au troisième trimestre donnaient généralement naissance à des nourrissons de poids inférieur (environ 83 g de moins en moyenne). Il importe de souligner que cette association était statistiquement significative uniquement lorsque les modèles statistiques intégraient l’exposition simultanée à des métaux lourds, notamment le plomb, l’arsenic, le mercure et le cadmium. Il pourrait aussi y avoir un lien entre des taux élevés de manganèse dans le sang de cordon et un plus petit poids à la naissance. Aucun résultat statistiquement significatif n’a été observé entre le poids à la naissance et les taux de manganèse dans le sang de la mère au premier trimestre ou dans le sang de cordon.

Dans ce groupe de femmes canadiennes, l’exposition du fœtus au manganèse, surtout durant le troisième trimestre, pourrait être l’un des nombreux facteurs qui influencent le poids à la naissance. D’autres recherches devront être menées pour confirmer ces résultats.