23. Poids du nourrisson à la naissance et marqueurs de l’intégrité vasculaire dans le plasma de la mère au troisième trimestre: l’étude MIREC (résumé simplifié)

(Infant birth weight and third trimester maternal plasma markers of vascular integrity: the MIREC Study) Kumarathasan P, Vincent R, Bielecki A, Blais E, Blank K, Das D, Karthikeyan S, Cakmak S, Fisher M, Arbuckle TE, Fraser WD. Biomarkers. 2016 May;21(3):257-66. doi: 10.3109/1354750X.2015.1134663. 

Divers facteurs, dont l’alimentation maternelle, l’exposition à des contaminants environnementaux et certaines variables socio-démographiques (âge, scolarité, situation d’emploi, etc.), ont été associés à des problèmes de santé tant pour la mère que son enfant en développement. Déceler chez la femme enceinte les réactions biochimiques ayant un impact sur l’issue de la grossesse pourrait orienter la recherche pour améliorer la santé future des enfants. Cette étude visait à examiner la possibilité d’une association entre certains facteurs susceptibles de nuire à la circulation sanguine (marqueurs cardiovasculaires) de la femme enceinte et le poids du nourrisson à la naissance.

Dans cette analyse préliminaire, les échantillons de sang de 144 participantes de l’étude MIREC ont été analysés, pour mesurer des marqueurs cardiovasculaires. Seules les grossesses non gémellaires ayant mené à l’accouchement d’un enfant vivant ont été prises en compte. La tension artérielle de la mère était mesurée au moment du prélèvement des échantillons de sang. Les chercheurs se sont penchés sur des variables provenant questionnaires d’étude et des dossiers médicaux, notamment l’âge de la mère, son indice de masse corporelle (IMC) avant la grossesse, l’âge gestationnel et le poids du nourrisson à la naissance.

Les résultats de cette étude suggèrent qu’une combinaison de plusieurs marqueurs cardiovasculaires chez la mère influencerait le poids de naissance du nourrisson. Ces marqueurs pourraient avoir une incidence sur la tension artérielle de la mère et sur le flux sanguin de la mère au fœtus, ayant de ce fait un impact sur l’issue de la grossesse (p. ex., le petit poids à la naissance). D’autres études doivent être menées pour voir si des résultats similaires seront observés dans d’autres populations de femmes enceintes, de manière à mieux comprendre les processus à l’origine d’une issue défavorable de la grossesse.